SSD au Togo: octobre 2022

 

Après la mission de mai 2022, une équipe de SSD s'est rendue au Togo en octobre.

On retiendra principalement de cette nouvelle visite:

  • une information sur les projets de réhabilitation des maternités dans la Région Centrale, financée par la coopération allemande (GIZW) , comprenant 4 volets : renforcement des compétences du personnel soignant, rénovation ou reconstruction des bâtiments (génie civil), environnement (assainissement , incinérateurs , etc.) et également un aspect touchant à la pandémie du Covid. 
  • une visite des urgences du CHU de Sylvanus Olympio à Lomé rénovées récemment par la CNUP : propreté et hygiène mais encombrement de malades impressionnant. Puis visite de la réanimation polyvalente et de la réanimation chirurgicale équipée de respirateurs et de matériel adéquat. 
  • des visites et réunions à propos de l'optimisation du service porte du CHR de Sokodé.  il en ressort que la réussite du projet tel qu’il a été présenté avec le plan "martyr" de Pierre Noizet (architecte hospitalier, membre de SSD) n’est réalisable qu’à la condition d’avoir un personnel médical et de soins bien formé ; ce sera certainement une exigence lors de la présentation du projet aux autorités. Proposition d'un schéma stratégique pour mener à bien la réhabilitation du service porte avec désignation d'un chef de projet avec pouvoir décisionnel, lequel collaborera avec le Dr Olivier Schockaert au niveau de SSD. Dans ce but, Olivier a produit un important rapport.
  • en gynécologie-obstétrique:
    • la réception provisoire de la maternité rénovée en présence des autorités et de Monsieur Ayeva, directeur de la sociéré Entotra, chargée des travaux.
    • la réalisation de 4 interventions gynécologiques majeures par les Drs Ramanou, nouveau chef de service et De Muylder, membre de SSD.
    • la participation du Dr De Muylder à des consultatuions d'échographie obstétricale réalisées par une sage-femme sous la supervision du chef de service.
    • des réflexions notamment sur l'amélioration de la prise en charge des cas référés, les indications de la césarienne et sur les mesures à prendre pour améliorer une mortalité maternelle et périnatale encore très importante.
  • en pédiatrie: l'attention s'est concentrée sur les soins aux nouveau-nés et prématurés. Impression positive dans l'ensemble. Pas mal d’améliorations au niveau des petits enfants, plusieurs grands prématurés s’en sont sortis en bonne forme et profitent de leur retour à domicile après plusieurs semaines d’hospitalisation. Ils sont suivis plusieurs mois après leur retour à domicile par l’infirmière responsable. Le soutien des mamans est constant et l’appel à l’aide de « mamans kangourous » est régulier. .Malgré les quelques décès inévitables, l’atmosphère de cette unité est paisible et pleine de solidarité.